Diane chasseresse

Pour commencer, je voudrais mettre en lumière que selon moi, les données numérisées sur les représentations de Diane à l’époque contemporaine sont moins présentes. En effet, les représentations antiques et renaissantes sont majoritairement représentées.
Je vais alors baser mon article sur la représentation de Diane chasseresse, qui est une des facettes de Diane à l’aide d’une œuvre picturale, une sculpture et des photographies de la représentation de diane chasseresse à l’époque contemporaine. J’entends par époque contemporaine, l’époque qui débute dès le XIXème siècle.

Le site histoire des arts culture est un site contenant près de 5000 ressources commentées pour l’enseignement de l’histoire des arts (dossiers pédagogiques, expositions virtuelles, vidéos…), consulté le 3 avril 2013. Ainsi que des repères chronologiques par domaines artistiques. Sur ce site, nous avons eues la chance d’accéder à une page sur La chasse de Diane, d’Arnold Böcklin, réalisé en 1896. Il nous présente l’œuvre picturale. Nous apprends sa localisation : musée d’Orsay et nous met même le lien internet pour y accéder. Il nous fait un rapide résumé du peintre Böcklin tiré du site du musée d’Orsay.

BOCKLIN Arnold, La chasse de Diane, 1896, peinture à l’huile, 100x200cm, musée d’Orsay, Paris

BOCKLIN Arnold, La chasse de Diane, 1896, peinture à l’huile, 100x200cm, musée d’Orsay, Paris

Le site du musée d’Orsay quant à lui, nous offre une notice (consulté le 3 avril 2013). Cette notice comporte aussi bien l’œuvre, son cartel, son historiques dès 1901 à nos jours, là où fut exposer l’œuvre, l’iconographie et une bibliographie sur l’œuvre. Ainsi, grâce à toutes ces informations nous pouvons en plus de l’article qu’il représente nous renseigner plus en profondeur et alors nous donner envie de voir l’œuvre en vrai et donc d’aller au musée d’Orsay. De plus l’article nous présente l’artiste, les Métamorphoses d’Ovide, en effet ce tableau représente un épisode de de Diane et Actéon (comme vous pouvez également le lire dans un article précédemment écrit ici) : au cours d’une chasse, Actéon se perd et surprend la déesse Diane se baignant nue dans une source. Il s’enfuit, mais ne tarde pas à se rendre compte que Diane, outragée, l’a transformé en cerf. Il meurt dévoré par ses propres chiens.
Et fait par le suite le lien entre ce mythe et la peinture de Böcklin, en effet, il aurait adapter ce mythe dans un paysage presque surnaturel où certains détails sont traités avec une grande précision. Où on y voit Diane armée de son arc, accompagnée de plusieurs chasseurs.

Nous allons désormais traité d’une sculpture contemporaine qu’on a pu découvrir sur le site du musée d’art d’Indianapolis (consulté le 3 avril 2013). On découvre une description de la sculpture de Diane de Saint-Gaudens, datant de 1895. Il parle de la vie du sculpteur, ses origines. Puis parle plus précisément de la sculpture de Diane, qui comme il est écrit a été conçu pour être une girouette placée au sommet du jardin du Madison square garden à New-York. Il y a également une photographie de l’œuvre suivis d’un cartel. Ce n’est pas l’original, mais une copie de l’auteur lui-même dans une échelle réduite.
sculpture Saint-Gaudens, Diane, 1895, cast 1905, bronze, IMA

Le site de wikipédia nous donne tout d’abord à l’aide d’une phrase le plus important de cette sculpture, c’est-à-dire, qu’elle se nomme Diana mais, qu’elle peut aussi être appelé Diana de la Tour. Que c’est un cuivre statue faite par Augustus Saint-Gaudens. Qu’elle a une fois surmonté un fameux monument de New York : le  Madison Square Garden bâtiment.
Il nous met en relation avec diverses références qui pourrait nous être utiles, car en lien avec le sculpteur ou son œuvre. Mentionne par la même les différentes versions de cette sculpture. Et nous témoigne de des photos prisent des différentes versions, d’époque pour la première, ce qui est d’autant plus intéressant.

On peut aussi noter, qu’il y a des articles de journaux datant de sa création qui ont été numérisé comme ce fût le cas pour le New-York Times de 1982 et qui nous permet ainsi d’avoir accès à l’état d’esprit des new-yorkais à cette époque. Et permet d’enrichir nos connaissances sur cette sculpture.

Nous sommes tombées sur un vidéo sur Youtube:

Cette vidéo nous a permis de bien percevoir la sculpture sous toutes ses faces, dans son lieu d’exposition. Il y a également des commentaires de diverses personnes, spécialistes. Qui parlent entre autre du lien entre Diane avec NYC car elle était sur le madison square garden. Sur l’appréhension des gens à l’époque, le fait qu’avant elle été discuté mais qui maintenant est un classique.

En plus de cette représentation contemporaine de Diane chasseresse en peinture et en sculpture comme nous venons de voir, nous pouvons aussi citer la représentation photographique réalisée par le photographe Ballot. Nous sommes tombées sur un livre qui contient ces photos sur Google Books (consulté le 2 avril 2013). Et ainsi, nous avons eu accès à quelques une des 38 photographies, la préface, quelques une des pages et la 4ème de couverture. Aussi, grâce à google books nous avons un avant goût de ce livre et pouvons dès lors nous laisser convaincre à l’acheter. Alors, on peut en déduire que cette ressource numérique est un plus dès lors que le navigateur découvre ce livre, qu’il n’aurait peut-être pas rechercher et qu’il est susceptible d’acheter.
Diane, Ballot
Ce livre se nomme « Diane, un mythe contemporain » et présente Diane dans un contexte donc contemporain à travers de nombreuses photographies en noir et blanc. En effet, il photographies des sculptures de Diane (dont la Diane chasseresse) réalisées ultérieurement, qui sont aussi bien exposées au Louvre, qu’au musée de Versailles ou des jardins secrets de la villa Médicis à Rome. Il s’approprie dès lors ses sculptures du XVIIème au XIXème mais bien plus encore il les ré-interprète en les mettant par exemple en scène, avec des jeux de lumière.

On peut donc conclure, qu’il y a un renouveau dans la représentation, en effet le médium photographique est contemporain et permet ainsi une nouvelle représentation. Mais également dans la perception des individus. En effet, de nos jours nous n’avons pas les mêmes liens avec la mythologie et donc avec Diane, comme on a pu le voir avec la statue de Diane de Saint-Gaudens.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s