Le mythe de Diane et Endymion

En recherchant des informations sur le mythe de Diane et Endymion, nous avons tout d’abord trouvé des sites de musées détaillant des tableaux de l’époque moderne. Dès lors, ces sites permettent une approche simple, épurée du mythe.

Ainsi, le site du Louvre (consulté le 1er avril) nous présente le mythe avec un des tableaux les plus connus de l’époque moderne sur Endymion. Il s’agit d’Endymion. Effet de lune, dit aussi le Sommeil d’Endymion, présenté au Salon de 1793 et de 1814 réalisé par Girodet. Il s’agit d’un article qui permet un premier accès à l’histoire, tout en l’illustrant d’une toile. Cet article, écrit par François de Vergnette, nous décrit alors le tableau et le peintre.

Girodet, le sommeil d'Endymion, 1793, huile sur toile, 198x261 cm, Paris, Musée du Louvre

Girodet, le sommeil d’Endymion, 1793, huile sur toile, 198×261 cm, Paris, Musée du Louvre

Au sujet du mythe, François de Vergnette décrit Endymion comme le plus beau des mortels selon la mythologie. Il aurait alors offensé Junon, qui l’aurait plongé dans un sommeil de trente ans, pendant lesquelles il ne vieillit pas. C’est alors que Diane apparaît dans l’histoire de ce mythe : déesse vierge, elle succombe à la beauté d’Endymion. Dans le tableau, Diane ne se présente pas comme Diane chasseresse, ou encore Diane au bain, mais sous sa forme lunaire qui est Séléné : c’est pourquoi sa présence est implicite ici avec le rayon de lune qui fond sur le corps d’Endymion.

Dès lors, d’autres notices nous permettent d’étayer cette histoire d’Endymion et de Diane/Séléné. En effet, le site de NGA Classroom est un site appartenant à la National Gallery of Art de Washington (consulté le 1er avril) et qui permet une première approche pour les étudiants. Ainsi, cette page détaille un tableau, de façon rapide tout comme la notice du Louvre. On peut constater que cette présentation reste très courte, mais contrairement au Louvre, elle se termine sur des questions. L’intérêt de ce site repose donc sur une analyse personnelle du tableau et du mythe, avec une légère présentation.

Jean Honoré FRAGONNARD, Diane et Endymion, 1753-56, huile sur toile, 95x137 cm, National Gallery of Art, Washington

Jean Honoré FRAGONNARD, Diane et Endymion, 1753-56, huile sur toile, 95×137 cm, National Gallery of Art, Washington

Dès lors, à travers une analyse du tableau de Fragonard, ce site nous permet de rajouter à la première description qu’Endymion est un berger. Cependant, des confusions peuvent commencer à s’instaurer dans ce mythe. En effet, sur cette ressource, c’est Diane (alors qu’elle surprend Endymion en train de dormir dans une grotte) qui le plonge dans un sommeil immortel.

Le site d’Insecula (consulté le 1er avril) nous donne une présentation plus courte encore que les deux précédentes, et une version tout aussi différente. A travers le tableau de Giovanni Antonio Pellegrini, présent au Louvre, ce site nous dit que le personnage d’Endymion est « un roi d’Elide, qui aurait annexé Olympie après avoir chassé le roi crétois Clyménos ». Il serait également « le fils de d’Aethlios, lui-même fils de Zeus ». Puis, la Lune (Séléné/Diane) tombe amoureuse de lui et lui donnera cinquante filles.

Giovanni Antonio Pellegrini, Diane et Endymion, vers 1720, 1.88 m x 3.03 m, huile sur toile, Paris, Musée du Louvre

Giovanni Antonio Pellegrini, Diane et Endymion, vers 1720, 1.88 m x 3.03 m, huile sur toile, Paris, Musée du Louvre

Ainsi, à travers trois notices, dont deux venant de musées officiels, nous ne retrouvons pas la même description du mythe de Diane et Endymion. On passe donc d’un sommeil provoqué par Junon, Diane ou encore Zeus, et Endymion est tantôt un berger, homme du peuple, ou roi.

Un livre numérisé sur Google Books nous permet de mettre à plat les différentes versions et interprétations de ce mythe. Il s’agit d’un livre de Perry Gethner (consulté le 1er avril), qui traite des sources littéraires. Ainsi, tout un chapitre est consacré à Endymion. Il se consacre surtout à la reprise de mythe à l’époque moderne par des femmes dramaturges, mais de façon claire il présente le mythe de façon détaillée à chaque chapitre.

Dans le chapitre traitant du mythe (qui commence à la page 13), l’auteur débute par cette phrase : « l’antiquité nous a légué une foule de témoignages contradictoires sur Endymion ». Cette ressource numérique a une approche beaucoup plus littéraire que les autres sites : il nous montre notamment que l’assimilation du nom de Diane se fait avec les Mythologies de Fulgence. Ce livre numérisé nous dit également que Endymion est parfois associé à un scientifique passionné d’astronomie, d’où son lien privilégié avec la lune (Diane). Il n’y a donc pas une seule version de ce mythe : les trois notices vus précédemment ne sont pas fausses, elles correspondent à la profusion de versions du mythe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s